Mission


La catastrophe climatique prend des proportions menaçantes et nous y contribuons tous. Chacun d’entre nous. Toute personne qui utilise une voiture, prend l’avion ou fait autre chose qui produit, inutilement, des niveaux élevés d’émissions de dioxyde de carbone ou de déchets.

Il y a des voleurs dans ce monde qui volent de l’argent, des voitures ou d’autres biens à d’autres personnes. Aujourd’hui, les voleurs sont des criminels, et s’ils sont pris, ils sont condamnés à des peines de prison. Ne devrions-nous pas nous demander si nous, oui nous tous, ne serions pas aussi des voleurs ? Nous pouvons dire que nous le sommes très certainement. Et pourquoi ? Parce que nous volons l’avenir que nos enfants, nos petits-enfants et les générations à venir pourraient avoir. Et nous ne volons pas seulement l’avenir des générations futures, nous volons aussi les moyens de subsistance de millions de personnes chaque année – pensez à tous ceux dont les maisons ont été détruites lors de catastrophes naturelles. Certes, de telles catastrophes se sont déjà produites dans le passé – mais leur nombre a considérablement augmenté en raison du changement climatique – et il ne fera que croître. N’avons-nous pas déjà volé les habitants de ces belles îles – ceux qui disparaissent déjà sous la mer montante ? Oui, nous pourrions dire que nous sommes des voleurs en ne changeant pas un mode de vie dont nous savons tous ce qu’il génère et de pire en pire…

Oui, il y a des personnes qui s’entre-tuent. Certains pour l’argent, d’autres pour l’amour, d’autres encore simplement par vengeance, ou pour une raison ou une autre. Dans notre système judiciaire, nous les considérons comme les pires criminels. Nous les appelons des meurtriers. Mais n’y a-t-il pas un tueur en chacun de nous ? Ne sommes-nous pas responsables des milliers de victimes qui meurent chaque année lors de catastrophes naturelles ? Ou de toutes les espèces qui sont anéanties ? Encore une fois, nous pourrions dire que oui, nous le sommes. Nous participons tous à cette tuerie. Chaque consommateur en général et chaque manager ou politicien en particulier – en fait, toute personne qui ne prend pas les bonnes mesures pour réduire les émissions de carbone.

Nos glorieux politiciens discutent de la nécessité d’augmenter les budgets de la défense, affirmant que les menaces politiques mondiales ont augmenté. Dans le même temps, personne ne crée de budgets pour l’utilisation des sources d’énergie renouvelables et les solutions de stockage dont nous avons besoin de toute urgence, pour lutter contre le changement climatique, qui est la véritable menace à laquelle nous sommes confrontés sur notre planète. Ils laissent cela aux hommes d’affaires. Comment les politiciens peuvent-ils être fous à ce point ?

Sans compter qu’il existe d’autres menaces auxquelles il faut faire face de toute urgence. L’une d’elles est la croissance démographique dans l’hémisphère Sud. Ce défi est connu depuis plus de 50 ans, et sans raison aucune, personne n’ose s’attaquer à cet énorme problème. L’éducation et le contrôle des naissances devraient être les principaux sujets de toute conférence traitant de ces sujets. Qu’entendons-nous à la place ? La prévision de la croissance démographique et l’invitation à développer les infrastructures en conséquence. En réalité, le nombre de personnes vivant dans la pauvreté augmente à peu près au même rythme que la population mondiale. Cela conduit à la déforestation dans ces pays car tous ces gens ont besoin d’espace pour cultiver et récolter du bois de chauffage pour se nourrir. Et cela conduit à la criminalité, aux conflits ethniques, au terrorisme et à la guerre. Et tout ce que nous faisons, c’est nous asseoir confortablement dans nos fauteuils et l’ignorer du mieux que nous le pouvons.

Bien sûr, des efforts sont maintenant faits pour lutter contre le changement climatique. Certains sont politiques, d’autres industriels. Mais ces efforts sont beaucoup trop lents et pas assez cohérents pour obtenir les résultats tant attendus. Quelques personnes, malheureusement encore trop peu, ont commencé à changer leur comportement en faveur d’un mode de vie plus durable. Cela doit devenir un mouvement mondial majeur.

Nous faisons de la musique parce que nous ne pouvons plus supporter les conneries que nous voyons tous les jours aux informations. Nous voulons exprimer notre frustration, nous voulons pointer du doigt les problèmes, nous voulons réveiller les gens et leur faire prendre conscience de ce qui se passe sur notre unique Terre. Nous ne pouvons pas attendre que les politiciens résolvent les problèmes de notre planète. Il est temps de prendre les choses en main. Toutes les manifestations conduisent à une prise de conscience, mais pas à suffisamment d’actions concrètes à une échelle souhaitable. Nous voulons toucher le plus de gens possible avec notre musique et les accueillir à bord de « notre train vers la durabilité ».

Nous ne devons pas seulement changer notre propre comportement. Nous devons accroître la pression sur les industriels pour qu’ils agissent de manière durable. S’ils ne veulent pas changer, nous devons mettre en évidence les alternatives pour ainsi les convaincre de passer au développement durable. Et si ils ne suivent pas? Alors nous devons boycotter leurs productions et trouver les moyens de produire nous mêmes. Nous devons créer une nouvelle concurrence vers la durabilité

Comment allons nous faire tout cela? Nous pensons que nous devons créer une organisation forte qui s’occupe de tous les domaines d’activité pertinents et qui présente des alternatives. Nous mettrons tout d‘abord notre focus sur les fonds commerciaux et les entreprises les plus pertinents pour ensuite aller plus loin en profondeur. Nous avons besoin d’entreprises qui preservent l’environnement, qui reconnaissent que les ressources ne doivent plus être gaspillées pour le profit mais qu’elles doivent être préservées car elles appartiennent aussi à toutes les générations futures.

Nous avons besoin de personnes engagées qui non seulement manifestent, mais qui développent d’autres propositions pour les industries et nous aident à excercer la pression sur elles pour qu’elles adoptent de telles mesures ou les incitent à prendre des mesures similaires qui conduisent aux mêmes effets bénéfiques. Et nous avons besoin de sponsors qui nous aident à financer les travaux de developpement de ces mesures, chaque developpement pouvant permettre de créer une entreprise qui financerait d’autres projets. Ainsi, quiconque se joint à nous ou nous sponsorise, aura l’opportunité de générer une activité durable et profitable tout en contribuant à sauver notre planète.